Fermer

Native d’Angers, Joséphine Gravis est titulaire d’un DNSEP aux Beaux Arts de Rennes en 2006, avec mention.
Créatrice de mode indépendante, elle vit et travaille à Rennes, où elle conçoit ses pièces de A à Z dans son atelier. Ses collections comprennent des pièces uniques ou encore des séries très limitées. Son travail frénétique exulte dans un art de la découpe et de l’assemblage. C’est en pensant la mode comme un jeu de construction que Joséphine Gravis pense et conçoit ses vêtements.
Ces constructions, ces géométries variables, dans lesquelles s’articulent différentes matières, s’inspirent et se réfèrent volontairement à de grands couturiers tels qu’André Courrèges, Marie Quant, Pierre Cardin ou Paco Rabanne qu’elle affectionne tout particulièrement.
La géométrie des années 60 oriente ses collections pour un style rétro-futuriste, proche de films ou séries de Science Fiction comme Barbarella de Jean Claude Forest mais également de l’Art cinétique de Jesus Rafael Soto ou encore du Mouvement Designer Memphis.
Ses compositions vestimentaires combinent motifs référents, formels et populaires, tels que les briques, les cocktails sirupeux ou encore l’imagerie publicitaire des années 80.
La technique minutieuse et répétitive de son travail donne une allure sophistiquée à ses réalisations. Son savoir-faire en matière de sérigraphie et de dessin lui permet de concevoir, d’éditer elle-même ses propres tissus, et de régir ainsi de manière autonome toute la chaîne de production. Elle décontextualise aussi certains éléments accessoires, comme le lacet et la chaînette en laiton en leur attribuant un nouvel esthétisme ornemental.
Entre des tenues inspirées des Cheerleaders ou des mascottes d’un American Graffiti (George Lucas, 1973), la rigidité des lignes futuristes de Cardin et encore le costume de scène, Joséphine Gravis explore un univers édulcoré, pop et ludique.